Dragons
Apparition : ~ 10000 ans
Taille : 2 a 3 mètres
Poids : Environ 5 tonnes
Longévité :1000 ans

Dragons

Ce sont les premiers êtres de la création, les premiers après Ellës et les éléments à avoir foulé la terre de ce qui allait devenir Memtis. Ce sont ceux qui ont façonné le monde tel que nous le connaissons. Ce sont les dragons.

Les Dragons sont parmi les êtres les plus puissants qui existent sur Memtis. Les divins eux même étaient des dragons dont la dévotion fut si forte qu’on leur confia pour rôle de veiller sur le devenir de la création et des êtres qui la composent. Ils furent pendant longtemps, des êtres vénérés dans le monde entier… Jusqu’à ce que l’évènement le plus traumatisant de leur espèce arriva.

Le démon dragon Umbra réussit à corrompre les dragons via son maléfice : La Corruption. Cela se passa lors de la première invasion démoniaque, celle ou l’Originel apparu aux yeux de tous. Les dragons contaminés, se retournaient contre les mortels, les massacrants. Seuls les autres dragons furent assez fort pour se retourner contre eux… A un prix bien, bien trop élevé.

Même si les dragons purent survivre à cette guerre, leur image auprès des mortels fut gravement entaché. Et avec les mortels qui devenaient capable d’user de magie, ils se firent chasser dans plusieurs endroits du globe, les forçant à se cacher. Heureusement, ces derniers on apprit à pouvoir adopter forme humaine pour se fondre avec la population.

Étant éparpillés a travers la population beaucoup pensent que leur société est aujourd’hui morte. Leur proportion réduite et leur longévité ne les incitant pas à procréer en font la race la moins rependue sur Memtis, mais sans doutes de nombreux dragons occupent aujourd’hui des postes important dans les différents pays de Memtis.

Tantôt dieux, tantôt cibles, tantôt craints, jouer un dragon n’est jamais de tout repos !


“ Ils sont terrifiants, puissants, vieux, premiers nés, les plus grand fléau que pouvait connaitre un homme dans sa vie, craint et chassés de tous au fil des siècles. C’est pour ca que je l’ai épousé. ” Journal de Lan Hannet